Loading color scheme

enjeux esthétiques

personaLa portée du geste de l’artiste n’est pas réductible au seul « monde de l’art », mais vise à la réconciliation de l’homme avec sa dimension intérieure.

Toutes les civilisations, depuis la préhistoire, ont laissé des traces de croyances en une existence après la mort, chacune avec sa propre perception de l'immortalité, de l'esprit, de la rétribution des âmes et du sens de la vie. Elles se sont attachées à dévoiler, à suggérer — à materialiser parfois — ce qui en nous ne meurt pas. Ce qui en nous vit vraiment. Elles ont vu dans l’existence humaine l’occasion unique d’accéder à cette vie divine qui dépasse infiniment l’humain tout en étant son cœur même.

Des Védas aux prophéties vétéro-testamentaires, de Platon à Virgile, de Boèce à Dante, de Milton à Swedenborg, chaque époque reçoit d’En-haut l’enseignement qui lui convient dans la langue qui lui est propre.

dialogues avec l ange 163717 264 432
Notre modernité n’échappe pas à la règle comme cela s’entend, par exemple, dans les Dialogues avec l’Ange. Michel Cressole s’exclama en 1990 après sa lecture des Dialogues : « Danser “une danse nouvelle qui relie ciel et terre”, “peindre avec des couleurs encore invisibles”, montrer “quelque chose de nouveau, plus fort que le son le plus fort, et pourtant silencieux”. [...] C’est le manifeste esthétique radical ! »

Qui portera de nos jours cette vision ? Les artistes !

Toute personne est artiste dès lors qu’elle s’applique à réaliser son ouvrage avec une attention amoureuse. Notre plateforme s’adresse aux "artistes" dans la mesure où ils sont véritablement des hommes et inversement, à tous les hommes – artistes ou non –, animés par la recherche du beau, du bien et du vrai dans la diversité de leurs occupations.

Les artistes au sens large doivent être regardés comme une sorte d’« avant-garde » de l’humaine condition, plus perméables peut-être que d’autres au mystère du divin, et mieux équipés et armés pour en transmettre intuitivement la réalité et la saveur.

Notre approche est essentiellement symbolique : le symbole est ce lien entre le visible et l’invisible qu’il appartient à l’artiste de créer.

past1webL'artiste transvitaliste est un familier du monde manifesté : son art consiste à révéler la richesse infinie de notre séjour terrestre. Rendre la vie d’une feuille d’arbre ou d’un insecte, montrer la vibration de la lumière, et éclairer même le grotesque ou le trivial d’un œil toujours neuf...

Car la vie qui anime les multiples facettes du monde visible et invisible participe d’une unité qui les inclut et les dépasse à la fois. Unité aux noms nombreux : Dieu, fond sans fond, dimension absolue ou vacuité.

L’artiste, au-delà de ses croyances, connait intuitivement et sait faire connaître cette unité. Son art est à la confluence du visible et de l’invisible. En ce sens, le symbolique est re-liaison d’un Ici-bas et d’un Très-haut que notre manque de perspective nous ont fait perdre de vue, ré-conciliation avec la totalité de notre expérience et de toutes les dimensions de notre être, et réalisation du don immense qu’est une vie et une mort en conscience.       >> Enjeux esthétiques, suite... >>